Peur de la cameraLa caméra a une sorte de “pouvoir”. Une personne qui se fait suivre par une caméra attire tout de suite l’attention “Qui c’est ?” “Est ce qu’il est connu” “Pourquoi il est filmé ?”. La caméra a une sorte de “pouvoir d’attraction”. Le seul truc c’est que, quand on est acteur, ce “pouvoir” peut aussi agir contre vous et vous stresser.

Jouer chez soi c’est bizarrement beaucoup plus simple que lorsqu’on est sur un plateau avec des caméras qui filment. Sur un plateau tout devient plus compliqué. Selon les tournages il y a au moins : le réalisateur, le ou les assistants, la scripte, le chef opérateur, le son, le perchman … et toutes ces personnes ont leurs regards rivés sur vous lorsque vous jouez. Sans compter sur votre pire ennemi : vous même. Notre tendance naturelle à vouloir plaire à tout prix nous fait changer de comportement, et celui qu’on a l’habitude d’avoir reste caché quelque part au fond de soi.

Cela dit ça arrive à tout le monde. Même de grands acteurs peuvent avoir cette “peur” mais heureusement avec le temps, on apprend à la dompter.

Comment ça se traduit ?

Vous arrivez sur le lieu de tournage, vous savez votre texte, vous connaissez votre personnages et vous avez travaillé les enjeux de la scène, mais une fois devant la caméra, c’est là que ça se gâte. Ce n’est pas une peur traditionnelle, là c’est plus une conscience de soi exagérée. On devient conscient de tous ses faits et gestes. Et du coup on peut penser à son texte, ne plus bouger de manière naturelle, ne plus vivre la scène comme quand on la répétais chez soi. C’est très déconcertant les premières fois.

D’où ça vient ?

D’abord ce qu’il faut savoir c’est que, quand on répète chez soi, on a pas de problème de son, de mouvements, de marques, de plans …

Par exemple sur un plateau on va vous demander de faire 3 pas, de vous arrêter à la ligne blanche, de dire votre texte énervé, et de pas trop bouger parce que sinon le micro caché dans votre veste va frotter et ça s’entendra. Vous aurez en plus une bonne dizaine de personnes qui vont vous regarder et vous aurez une perche juste au dessus de vous, et évidemment il faudra que ce soit naturel. Tous ces facteurs contribuent à ne pas être à l’aise sur un plateau. Tout le monde peut être bon chez soi, mais quand il s’agit de le refaire sur un plateau c’est tout de suite moins évident.

Comment faire ?

La première chose à faire c’est vraiment de s’habituer à la présence de la caméra, au fait qu’il y a des marques à suivre, et qu’il faudra refaire les mêmes gestes pour éviter les faux raccords. Pour s’y habituer il n’y a pas 50 solutions. Il faut tourner un maximum. On peut même s’entrainer chez soi avec une petite caméra ou au pire avec un appareil photo. Le tout c’est de s’entrainer et profitez-en pour vous planter sur de petits projets, pas sur un film ou téléfilm important. C’est très important de se tromper.

Ensuite, dès que vous sentez que vous devenez trop “conscient de vous même” et que vous sortez de l’action, alors concentrez vous sur votre partenaire. Il faut que vous portiez toute votre attention sur lui. Comment bouge t il ? Que dit il ? Comment le dit il ? Pourquoi ? C’est en portant votre attention sur quelqu’un d’autre que vous réussirez à rentrer à nouveau dans la scène.

Bon et puis n’oubliez pas que vous êtes au cinéma, vous pourrez toujours faire une autre prise 😉

Summary
La peur de la caméra
Article Name
La peur de la caméra
Author

    6 replies to "La peur de la caméra"

    • Chris

      Merci Jack pour ces conseils.
      En fait, personnellement la première fois c’était une pièce de théâtre qui était filmée. Les caméras ne m’ont pas dérangées, il faut avouer que certaines techniques de Chekhov m’ont rapidement mises à l’aise, dont la tienne que j’ai pu tester. La première représentation a été géniale, même si nous étions pas parfait, le trac était là mais il fut rapidement positif avec un plaisir incroyable dès que le public arriva, et comme dans un état second, c’est là que j’ai réalisé que j’étais fait pour ce métier ! Depuis cet état est toujours aussi jouissif 🙂

      @+

    • Vincent

      Salut,
      merci pour ces conseil Jack.
      Je me suis fait filmer une 10enne de fois en théâtre…. c’est pas la même chose d’après moi.
      déjà la caméra est derrière une bonne partie des spectateurs et surtout il n’y a personnes d’autre sur scène que les acteurs, donc pas de « décalage ».
      Je me réjouis de tourner la 1ère fois devant les caméra 🙂 même si je ne sais pas du tout comment je vais réagir.
      ça doit êtres perturbant mais assez entrainant!

      Bonne suite a toutes et à tous.

    • Ablon

      Merci jack pour le conseil, je me suis deja filmer plus de 10 fois mais à la 1ère fois c’était catastrophe, seulement parce que j’avais vraiment peur. et donc ce que vous dites et vrai.

      • Jack

        C’est normal ! C’est un très bon exercice de se filmer mais au début ça peut faire peur 😉

    • dominik

      bonjour Jack ! c’est super cet article .il me concerne beaucoup dans la mesure ou j’ai jamais tourné face à une caméra et que cette fois ci , je vais jouer le premier rôle d’une série..du coup j’ai le sentiment de stresser deux fois plus que les autres !comme vous l’avez mentionné , la tendance naturelle à vouloir plaire à tout prix risque fort de me jouer un sale tour …

    • Luce

      En effet cela arrive surtout aux débutants et cela est dû au fait qu’un doute s’empare de toi sur tes performances et on craint parfois d’être ridicule devant les autres; mais comme vous l’avez mentionné avec le temps on arrive a dompter la peur.
      Merci super article

Leave a Reply

Your email address will not be published.